Développeur de Motivation et de Performance

FORMATION-COACHING-TEAM BUILDING


06 62 68 53 72
motivalance@gmail.com

"Si vous faites ce que vous avez toujours fait, vous obtiendrez ce que vous avez toujours obtenu"

Si vous souhaitez prendre contact pour réaliser, sans engagement, un diagnostic-performance ou pour réaliser une conférence sur la performance au sein de votre entreprise, votre réseau :

Cliquez sur ce lien

ou contactez-nous au 06 62 68 53 72

    

Ne pas démotiver : première source de motivation

04/05/2013 00:13

De nombreuses études montrent que les entreprises performantes ont des collaborateurs motivés et que ces 2 facteurs sont extrêmement difficiles a séparer.

Comme l'histoire de la poule et l'oeuf : qui a vu le jour en premier ? ; On ne sait pas toujours si c'est la performance qui engendre la motivation ou la motivation qui engendre la performance mais il est clair que les deux sont liés. 
 
Or la motivation est indispensable pour se surpasser!
La motivation est le carburant de nos actions, encore plus dans les moments difficiles.
Etre motivé, c'est prendre conscience de ses forces, comprendre ce que l'on a à gagner dans toute situation, avoir une estime de sois suffisament développée et avoir confiance en soi en toute situation.
"On n'a jamais vu quelqu'un réaliser de grandes choses en se reposant sur ses faiblesses"
 

PRINCIPE DE BASE

La motivation reste individuelle. On ne motive pas un collaborateur. C'est le collaborateur qui se motive seul en fonction de ce qu'il observe sur le comportement de l'entreprise, de son dirigeant, de son manager ou de ses collègues.
 
La motivation est un état que chacun de nous ressent. Je ne peux pas fabriquer le ressenti d'un autre. En revanche, mes comportements, mes décisions, mes choix d'actions auront un impact sur son ressenti.
 
En tant que dirigeant ce sont donc les actions et les comportements que vous choisirez qui feront votre savoir-être créateur de performance. 
 

COMMENT NE PAS DÉMOTIVER ?

Avoir une équipe motivée durablement est difficile.
 
Nous proposons souvent à nos clients de commencer d'abord par ce qui semble être facile.
La meilleure façon de développer la motivation de ses collaborateurs, c’est de se poser constamment la question : Comment ne pas démotiver ?    
En effet, si je ne démotive pas mon personnel, n’est-ce pas la première pierre pour avoir un personnel motivé ?
 
Une anecdote pour illustrer comment on peut être un agent de démotivation, histoire que m’a contée un client dirigeant sur la démotivation lorsque je suis allé à sa rencontre sur ce sujet:  
« Voilà comment j’ai pris conscience que j’étais le premier agent de démotivation : Je croise dans le couloir un commercial qui partait en clientèle et qui était en retard pour me rendre un dossier (ce retard n’était pas primordial pour l’entreprise). Toutefois, je lui fais la remarque que j’attends son dossier. Sans pourtant être autoritaire ni agressif, je suis resté courtois mais direct. Dans la journée, je raconte l’histoire à son chef des ventes qui me répond " il partait signer une affaire importante pour lui et il a passé toute la nuit pour revoir les prix car hier soir l’acheteur nous a fait part des derniers prix des concurrents". A ce moment-là, j’ai eu la boule à l’estomac. Quelques jours plus tard, ce même commercial vient me rendre le fameux dossier et me dit « voilà, le dossier, excusez-moi car je n’ai pas le souvenir que vous m’ayez imposé une date butoir. En tout cas, l’autre jour, où je suis resté une bonne partie de la nuit pour refaire les prix avec les équipes techniques, j’aurais préféré un mot d’encouragement. Nous avons perdu l’affaire car nous étions trop chers ».   
Mon client rajoute « Oui, je devine ta question : qu’aurai-je dû faire de différent ? Maintenant je le sais, pour le dossier, j’aurai dû valider avec lui la date butoir. Et dans les couloirs, j’aurai dû simplement demander où il allait et effectivement un mot d’encouragement ou un simple clin d’œil, sourire,  aurait été plus efficace. Peut-être même qu'on aurait discuté sur ce dossier et pour ce client je l'aurais peut-être aidé à trouver les mots justes pour passer la barrière du prix. Je ne sais pas si cela aurait suffi mais je sais que j’ai passé ensuite du temps pour remotiver ce commercial qui n’a pas l’habitude de perdre une affaire. Enfin, je sais que si l’on avait gagné cette affaire la marge que l’on aurait dégagée m’aurait fait du bien sur mon bilan de fin d’année. »   
 
Bien sûr, nul n’est capable de dire si cette affaire aurait été signée, et nous savons aussi que toutes les affaires ne peuvent se gagner. Néanmoins, lorsqu'on regarde un résultat d’entreprise et que l’on fait un retour vers le passé, on se rend compte que le passage de l’équilibre à la zone rentable tient à ... pas grand-chose! Une affaire ou deux gagnées en plus, un faible % d’écart de stock, un point voire un demi-point de plus de rentabilité sur une famille de produits, une ou deux installations techniques de plus réussies dans les délais prévus, un jour de plus gagné par mois et/ou par installation ... Faites ce retour en arrière et indiquez-moi dans les commentaires quels sont pour vous ces petits % qui vous feraient du bien à la fin de l’année fiscale. Vous verrez, ce n’est jamais la grosse révolution.  
 

MAIS QUE FONT LES ENTREPRISES PERFORMANTES POUR AVOIR UN PERSONNEL MOTIVÉ ?  

On pourrait imaginer que dans ces entreprises performantes de manière durable il y ait une ambiance « festive ». En fait, on y trouve une ambiance de travail, de sérieux, toujours centré sur le goût de vouloir bien faire, de réussir et de l’humour.   
Dans ces entreprises, on s’attache plus à ce que l’on ne doit PAS faire pour être performant qu’à ce qu’il faut faire pour être performant. Un peu comme pour la démotivation « qu’est-ce que je dois faire pour ne pas démotiver mes équipes, mes salariés ? ».  
Alors quand je pose la question « comment ne pas démotiver ? » à un dirigeant, manager, leader, des entreprises performantes, voici les réponses :  
  • Ne pas apporter de faux espoirs, ne pas vouloir rendre la mariée trop belle pour éviter les lendemains qui déchantent.
  • Être réaliste et oser affronter la réalité.
  • La reconnaissance est sincère.
  • Instaurer un climat d’écoute, toujours poser des questions plutôt que d’asséner des réponses.
  • Est-ce mon idée ou est-elle le fruit d’un travail collectif qui a permis l’émergence du bas vers le haut ce qui engendre plus de responsabilisation, de discipline, de volonté et certainement de motivation. En tout cas, l’émergence du bas vers le haut n’est pas un agent de démotivation.
  • S’occuper des meilleurs, les mettre face aux meilleures opportunités et non face aux pires problèmes, plutôt que de se laisser envahir l’esprit par des « jamais contents ».
  • Ne pas se laisser emporter par trop de gentillesse et ne pas se dire « bon, la prochaine fois, je le dirai ». Savoir concilier l’émotion et la raison.
  • Développer un climat d’écoute et d’humilité.
  • Être rigoureux soi-même et savoir que tout le monde peut sortir le carton rouge. Le dirigeant vers ses équipes et/ou salariés mais cela fonctionne aussi dans l’autre sens.
  • S’assurer que tout le monde a bien compris à quel moment le carton rouge pouvait sortir. C'est-à-dire définir les limites et les faire respecter. C’est ainsi que se développent la culture de la discipline à tous les niveaux.
  • On embauche plus une personne par rapport à ce qu’elle est, que par rapport à ce qu’elle sait faire.
  • Le rythme de réunions est respecté afin d’éviter que ce soient les crises qui rythment nos réunions.
  • Les réunions sont au service de la prise de décision et de sa mise en application.
  • A chaque fois, nous sommes centrés sur « qu’aurions-nous dû faire de différent pour être plus efficaces ? »
  • L’entreprise et chaque collaborateur savent où l’entreprise est la meilleure. En effet, ne pas savoir qui on est, ne pas savoir à quoi on sert et ce que l’on apporte aux autres est une terrible source de démotivation. Posez la question suivante à vos salariés « A quoi sert notre entreprise ? Que permet notre entreprise ? » j’espère que les réponses ne vous surprendront pas y compris chez vos cadres.
  • Ne rien lâcher, toujours avancer.