Développeur de Motivation et de Performance

FORMATION-COACHING-TEAM BUILDING


06 62 68 53 72
motivalance@gmail.com

comment maintenir la mobilisation de son équipe- formation management

Si vous souhaitez prendre contact pour réaliser, sans engagement, un diagnostic-performance ou pour réaliser une conférence sur la performance au sein de votre entreprise, votre réseau :

Cliquez sur ce lien

ou contactez-nous au 06 62 68 53 72

    

 

Magazine créé avec Madmagz.

Sujet: Comment maintenir la motivation de son équipe- Partie 2

Aucun message nʼ a été trouvé.

Comment maintenir la motivation de son équipe ? - Partie 2

10/04/2014 19:28

Suite de la partie 1 de la semaine dernière .......

Occuper le terrain

Un élément essentiel pour maintenir la motivation de ses équipes, c'est avant tout d'être avec eux. Être sur le terrain, les accompagner, les conseiller, se rendre compte des difficultés sont autant de tâches du manager qui deviennent cruciales lorsque l'équipe traverse une mauvaise passe.

Multiplier les réunions

Une fois n'est pas coutume, il est conseillé de ne pas être avare en réunions. Il ne s'agit pas de perdre du temps - ces dernières doivent être très courtes - mais de cadrer les collaborateurs et de ne laisser personne seul avec ses questions. "Il faut prévoir des points de débriefing quotidiens afin de rappeler le programme de la journée de chacun, d'exprimer les éventuels problèmes et de débattre ". En tout et pour tout : 10 minutes, à renouveler le soir si cela vous paraît opportun. Pour évoquer des sujets moins liés à de l'opérationnel pur, on convoque une réunion par semaine avec un ordre du jour établi à l'avance. "Finissez tout de même par un tour de table afin de soulever des sujets auxquels vous n'auriez pas pensé." Inutiles d'y répondre tout de suite par contre. Notez les sujets que souhaiteraient aborder vos équipes et programmez-les la semaine suivante s'ils vous apparaissent intéressants. Si non, dites-le franchement.

Enfin, prévoyez une réunion mensuelle avec vos responsables d'équipes.

Faire corps

Lorsque l'équipe perd sa motivation, il faut être solidaire et aller voir sur le terrain les difficultés qu'elle rencontre. Certes vous ne pourrez peut-être rien y changer mais vous pourrez, par vos encouragements ou vos décisions, faire mouche à leurs yeux. C'est en outre parfait pour renforcer votre légitimité. Rien de plus décourageant en effet pour des salariés impliqués que de ne pas voir les fruits de leur travail. Ils ont alors un grand besoin de considération : "écoutez-les, regardez-les travailler et ayez un petit mot pour chacun". Avec un souci en tête : la sincérité dans vos propos.

Fixer des objectifs mobilisants

"Aujourd'hui, plus que jamais, la capacité à mobiliser doit être la qualité numéro un du manager". Et pour garder ses équipes impliquées lorsque le contexte n'est pas au beau fixe, il faut continuer à fixer des objectifs stimulants.

Mettre son équipe à contribution

"Au niveau de l'équipe, on va trouver des chantiers d'amélioration qui vont être vécus de façon positive car ils donnent la possibilité aux salariés d'agir", explique Xavier Soler. Par exemple, vous souhaitez réduire vos délais afin d'être plus compétitif. Mettez en place un atelier de travail afin de solliciter les idées de vos collaborateurs. Vous les rendrez ainsi acteurs dans la recherche de solution. La décision prise au final sera en outre bien mieux acceptée puisque chacun aura pu se confronter aux contraintes existantes.

Motiver avec les bons arguments

Ensuite il s'agira de trouver les bons mots pour parler à chacun individuellement. Seule la bonne connaissance des gens qui travaillent avec vous vous permettra de savoir d'où ils tirent leur motivation. "Nous n'avons pas tous les mêmes sources de motivation, précis. A une personne pratique, il faudra donner un objectif mesurable à court ou moyen terme avec une visibilité forte sur l'avancement de son travail." Soyez attentif à ne pas projeter vos propres sources de motivation sur votre équipe, au risque de produire l'effet inverse de celui recherché. "Vous avez des managers qui veulent gagner. Ils partent alors du principe qu'à chaque fois qu'ils donnent des challenges aux gens, ils vont les motiver. Or, sur une équipe de 20 personnes, il y en peut-être trois qui sont comme eux. Les autres vont être découragés. C'est un manque total d'empathie."

Valoriser les efforts et les réussites

"Il faut valoriser intelligemment et de façon équitable". Il ne s'agit pas de distribuer des bons points mais d'apprécier le travail fourni, soit parce qu'il est de grande qualité ou qu'il est en quantité supérieure à la normale.

Eviter de valoriser pour valoriser, cela aura l'effet inverse de celui escompté : on vous soupçonnerait de manipulation. En revanche, sachez repérez les vrais efforts et faites des points réguliers pour mesurer les avancées d'un projet par exemple. Montrez votre satisfaction lorsque le travail est bien fait. Soyez sincère dans vos propos, mieux vaut en dire moins et se contenter de quelques mots bien sentis que votre interlocuteur saura apprécier. Et garder en tête cet adage de management : 'on critique en tête à tête mais on félicite en public'. Ainsi, si au terme de nombreux efforts, l'équipe a réussi à atteindre un objectif difficile ou a accompli un surcroît de travail (redresser ses résultats, obtenir un meilleur rendement, travailler en sous-effectif...), n'oubliez pas d'exprimer vos remerciements en public.

Les erreurs de management qui cassent la motivation

En résumé, la liste des erreurs à commettre pour être sûr de saper le moral de ses troupes !

» S'enfermer dans sa tour d'ivoire et diminuer la fréquence de ses contacts avec le terrain pour ne pas voir les difficultés opérationnelles. 

» Mal communiquer en utilisant des mots démobilisateurs et en laissant les rivalités surgir.

» Taire les mauvaises nouvelles pour ne pas inquiéter l'équipe.

»  Adopter une stratégie individualiste : si chacun s'occupe de soi, l'équipe devrait fonctionner .

»  Faire un discours plat, purement factuel, sans passion et sans expliquer aux salariés le but que l'on vise et les objectifs à atteindre.

» Laisser agir les leaders négatifs en pensant qu'ils ne font pas grand mal et qu'une seule personne ne peut pas démotiver toute une équipe.

»  Laisser les salariés parler entre eux... ils finiront bien pas se lasser