Développeur de Motivation et de Performance

FORMATION-COACHING-TEAM BUILDING


06 62 68 53 72
motivalance@gmail.com

Un pessimiste cherchera des difficultés dans les opportunités, un opptimiste trouvera des opportunités dans les difficultés

Magazine créé avec Madmagz.

Si vous souhaitez prendre contact pour réaliser, sans engagement, un diagnostic-performance ou pour réaliser une conférence sur la performance au sein de votre entreprise, votre réseau :

Cliquez sur ce lien

ou contactez-nous au 06 62 68 53 72

    

Sujet: 7 pistes pour cultiver l'optimisme

Aucun message nʼ a été trouvé.

Comment développer l'optimisme en 7 points ?

18/07/2013 21:30

1- Cesser de ruminer le passé

Repérez vos pensées sur des événements passés malheureux.
Quand vous y repensez, choisissez délibérément de penser à ce que vous pouvez faire pour qu’à l’avenir, les choses se passent comme vous le souhaitez.

2- Reconnaître sa propre responsabilité dans les événements heureux.
Les optimistes pensent qu’ils réussissent pour des raisons de l’ordre de la permanence (ex: parce que je suis un bosseur) et non grâce à des causes externes (parce que le jury a été sympa).
Quand un événement heureux se produit, comment réagissez-vous?
Quelle part de responsabilité vous accordez-vous?
De quelles qualités et talents permanents avez-vous fait preuve, et qui ont directement ou indirectement contribué à cet événement ?

3- Se distancier des événements malheureux
Les optimistes voient les causes temporaires et/ou externes des événements négatifs. Ainsi, ils remettent en cause une stratégie, un état d’esprit, pas leur valeur personnelle (je me suis fait taper sur les doigts car, contrairement à d’habitude, j’ai consacré trop peu de temps à ce rapport).
Quand un événement malheureux se produit, quelles sont les circonstances, états d’esprit, comportements temporaires qui y ont participé?
Que pouvez-vous mettre en œuvre pour créer des circonstances plus favorables, à l’avenir?

4- Exploiter ses talents
Les qualités et talents qui ont concouru à la réussite de vos entreprises, dans quels autres domaines pouvez-vous les exploiter ? En quoi peuvent-ils vous aider à mener à bien d’autres projets?

5- Développer un regard positif sur le monde
Choisir de préférer les aspects positifs des personnes et des événements ne signifie pas choisir le déni de leurs défauts. Faites-en l’expérience : si vous focalisez sur les qualités des autres plutôt que leurs défauts, si vous préférez la bienveillance à la critique, comment vous sentez-vous?
Prenez le temps de voir, de regarder et d’admirer ce qui vous plaît, ce que vous aimez, autour de vous, chez les autres et dans les événements.

6- Remplacer les pensées négatives
Observez le discours silencieux que vous vous tenez à vous-même et identifiez les pensées résolument négatives et déresponsabilisés (c’est la faute à pas de chance).
Que serait-il plus juste de penser?
Il ne s’agit pas de les remplacer par un discours positif du domaine de l’irréel, mais par un discours plus objectif, qui autorise le résultat favorable (en particulier au vu de ce que vous avez mis en œuvre)
Exemple: « Je vais bientôt retrouver du travail » à remplacer par « Je mène une recherche active ».

7- Se débarrasser des convictions limitantes
Les convictions limitantes sont des certitudes que nous développons en généralisant des expériences négatives. Elles sont souvent à l’origine d’attitudes pessimistes.
Pour s’en débarrasser, commencez par lister les raisons pessimistes pour lesquelles vous évitez de prendre certaines initiatives.
Dans quelle mesure ces raisons sont-elles valides, prouvées ?
Leur arrive-t-il de se révéler fausses ? Que serait-il plus juste de penser à la place ?